● Gardez le contact :

Informations sur nos actions et nos prochaines réunions, Demandez ici votre inscription à notre liste.


● Agendas :

Réseau - Démosphère

● Rencontrons-nous :

Mercredi 8 Novembre 2017

● Suivez-nous :

● Écrivez-nous :



Sortir du nucléaire Paris
Maison des Associations
Boîte 169
8 rue du Général Renault
75011 Paris

● Association locale adhérente au :


CinémaThéâtreMusiqueExposArt urbainLivres

★ CINÉMA ★
Les prochaines séances à Paris et en Ile de France :

INTO ETERNITY : Que faire des déchets radioactifs les plus dangereux. En Finlande, pour la première fois, un lieu de stockage permanent est en cours d’installation. Des milliers de kilomètres de tunnels sont creusés avant d’y déposer les déchets nucléaires, qui doivent être isolés de toute forme de vie pendant 100 000 ans. Mais comment s’assurer que ce lieu ne contaminera jamais personne ? Comment prévenir les générations futures des dangers que représente cette cargaison mortelle ? Joignez vous à la réflexion de Michael Madsen dans ce documentaire en forme de film de sciences fiction, qui met en lumière les nombreux doutes des concepteurs de ce projet pharaonique. - Ciné/Débat Le vendredi 17 Novembre 2017, au cinéma le Figuier Blanc, ARGENTEUIL (clic sur image)

AT(h)OME : Plus de cinquante ans après la fin de la guerre, une cinéaste et un photographe, issus des deux camps du conflit et enfants héritiers de l’histoire coloniale franco-algérienne, nous ramènent en 1962 en plein Sahara algérien. D’une zone désertique irradiée aux faubourgs d’Alger, ils suivent le parcours d’une explosion nucléaire expérimentale. De l’essai à l’accident, des retombés environnementales au « recyclage » des lieux du passé. Le point de départ est historique mais l’histoire contée nous rattrape au présent et vient nous chercher là où nous sommes – at home – pour un face à face avec des retombées sans frontière. Le 17 mai 2017 au Cinéma La Clef , toutes informations utiles ici : AT(h)OME

Mon Voyage sans fin : En constatant la gravité de l’accident nucléaire en cours à Fukushima Daiichi, en mars 2011, Masako Sakata comprend soudain pourquoi sa mère, décédée en 1998, s’était engagée depuis 1977 dans un combat contre le nucléaire. Elle décide alors de commencer un voyage pour étudier ce que cette énergie de l’atome a apporté (ou a fait perdre) aux hommes: la région de la Hague en France près de l’usine de retraitement et d’entreposage des déchets nucléaires, les îles Marshall, dans l’océan Pacifique, et au Kazakhstan, Semipalatinsk où ont eu lieu des essais nucléaires dans les années 50 et 60.. Le 2 Juillet Galerie Librairie IMPRESSIONS, toutes informations utiles ici : Annonce

Notre sélection du 33e Festival International du Film d'Environnement : parmi les nombreux documents en compétition ou non, les web documentaires et les courts métrages, nous avons retenu les œuvres abordant, ou en lien, avec la thématique du nucléaire et de ses déchets éternels. On notera le caractère divertissant plutôt que sérieux de 'La Solution Radiochat'; sachant que la technologie OGM a montré ses limites avec les produits Roundup Ready, qui hors de tout contrôle, ont migré naturellement vers plus de 300 espèces de plantes différentes. On comprend alors à quel point ce projet de chats génétiquement modifiés pourrait prêter à sourire si il n'était pas la pour rappeler l'impuissance de l'ANDRA à garantir la sécurité du site à travers les ages : Sélection

JAITAPUR Live : La Société nucléaire indienne d’Etat (NPCIL) a annoncé son intention de construire la plus grande centrale nucléaire au monde (6 EPRs de 1650 MW chacun) dans un petit village du Maharashtra dans l’Ouest du pays. Cette décision a scandalisé les paysans et pêcheurs sur place. Ces gens pauvres, de peur de perdre leur moyens de subsistance, se sont rassemblés et ont démarré un grand mouvement de résistance contre ce projet de centrale nucléaire. Même si on leur a confisqué leurs terres, même si un des pêcheurs du village a été tué par les tirs de la police, ils continuent leur combat de manière non-violente. - Mardi 26 mai, l'Inde en résistance : 2 films à la Clef

J+B séquences présente LIBRES : France, Japon, Danemark, pour trois enfants commence un parcours initiatique sur les énergies renouvelables. Grâce à des adultes soucieux de leurs construire un futur durable, ils vont partager de merveilleuses expériences éducatives, musicales et poétiques, et découvriront que le choix des énergies renouvelables est intimement liée à leur liberté. A partir du 1er octobre souscrivez à la campagne de financement participatif... J+B - Facebook - La page web : J+B Séquences. - Pour participer : je finance.LIBRES

Vive la France : à travers la vie d’une famille vivant sur l’île de Tureia en Polynésie Française, ce film lève le voile sur les conséquences humaines et environnementales des essais nucléaires, orchestrés dans cet archipel par le gouvernement français, pendant plus de 30 ans. Débat en présence de : Helgi Felixson, Réalisateur - Bruno Barrillot, Ex-délégué pour le suivi des conséquences des essais nucléaires du gouvernement de la Polynésie française - Salles et horaires : (clic sur image) - festival Pariscience notre Selection

Journey to the safest place on Earth que faire des déchets radioactifs ? A travers ce film, embarquez pour une captivante quête à travers le monde, où experts et scientifiques partent à la recherche d'endroits sûrs où stocker ces déchets mortels. Mais ces lieux existent-ils ? Quelles en sont les limites ? Débat en présence de : Gérald Ouzounian, Directeur international de l'ANDRA - Salles et horaires : (clic sur image) - festival Pariscience notre Selection

Fukushima des particules et des hommes au Japon, dans la région de Fukushima, l'air, la terre, l'eau, les éléments de bases de notre monde, sont devenus suspects. Comment vivre dans un vaste territoire contaminé par la radioactivité ? Les mères de famille mesurent les jardins publics, les agriculteurs mesurent la contamination de l'air. Que manger ? Où habiter ? Quand mes enfants pourront-ils revenir ? Qu'est-ce que je risque ?
Pour répondre à ces questions urgentes, des collaborations originales se créent entre des scientifiques qui sortent de leurs laboratoires et des citoyens obligés de s'intéresser à la science la plus complexe - Salles et horaires : (clic sur image) - festival Pariscience notre Selection

ENERGIZED Désastres nucléaires, guerres autour du pétrole et du gaz, changement climatique et augmentation constante de la consommation énergétique : nous sommes arrivés à un point décisif. Continuer sur cette voie n'est plus une option. Mais comment répondre à nos besoins sans détruire notre propre existence ? Où sont les énergies propres et les technologies performantes ? Pourquoi ne les utilisons-nous pas ? - Salles et horaires : (clic sur image) - festival Pariscience notre Selection

Pandora promise Les nombreuses maladies radio-induites issues des retombées des tirs atomiques, ou les régions rendues insalubres pour des siècles, par les nombreuses catastrophes du nucléaire civil ne les font pas sourciller. Pour eux, le bilan de Tchernobyl se limite au rapport officiel de l'OMS coécrit par l'Agence Internationale de l’ Énergie Atomique. Alors pourquoi ne pas faire plus de nucléaire 'propre', puisqu'il faudrait aussi oublier les 200 sites français d'extraction minière et leurs stériles qui exposent les populations aux cocktails radioactifs des descendants de l'uranium ? pourquoi s'inquiéter des nombreux transports mondiaux de matières radioactives, puisqu’ avec ces risques démentiels on peut faire au maximum 2% de l'énergie finale mondiale ? pourquoi faire plus vite, plus simple, et moins cher avec les énergies renouvelables, quand il faut 10 ans pour construire un réacteur et 40 ans ou plus pour le démanteler en sécurité ? pourquoi parler des enfants de Fukushima ? ...et si nous allions voir le film pour répondre directement dans la salle à toutes ces questions ? - Salles et horaires : (clic sur image) - festival Pariscience notre Selection

A2-B-C est un film documentaire du réalisateur américain Ian Thomas Ash, résidant au Japon, et qui a suivi les enfants de Fukushima après l'accident de la centrale nucléaire. Ce film a été présenté dans 24 festivals à travers le monde et primé dans 6 d'entre eux où il a fait une forte impression. Il sera projeté pour la première fois en France. Dix-huit mois après la fusion du cœur des réacteurs dans la centrale de Fukushima Daiichi, de nombreux enfants de cette région sont atteints de divers maux: saignements de nez, eczéma, nodules ou kystes de la thyroïde... "A2-B-C", ces codes désignant les résultats d'examen de la thyroïde, font maintenant partie de la conversation quotidienne des enfants. (clic sur image)

ARE-VAH ! présenté en première mondiale, "Are Vah !" se déroule en Inde, sur une zone sismique en bord de mer. Areva y prépare la construction d’une centrale nucléaire géante. La population est très hostile à ce projet, jugé imprudent et irrationnel. L'Inde, futur géant énergétique, a des besoins croissants. Areva s'apprête à construire la plus grande centrale du monde au sud de Bombay, en bord de mer.Un projet qui suscite l'inquiétude et la colère des pêcheurs locaux. Mais la plus grande démocratie du monde est-elle prête pour la renaissance nucléaire ?
Salles et horaires : (clic sur image) au Cinéma des cinéastes.

Au-delà du nuage Fukushima est un monde parallèle. Vu de l'extérieur, tout a l'air normal. En dehors de la zone interdite, la vie continue exactement comme avant. Mais ce n'est qu'une apparence. Le danger est invisible. Certains disent que tout va bien, que tout est sous contrôle. Mais aujourd'hui rien n'est réglé.
Pendant plus d'un an et demi, la réalisatrice Keiko Courdy bouleversée par le choc du 11 mars 2011 est partie à la rencontre des habitants de Fukushima, mais aussi de nombreuses personnalités japonaises engagées dans la société d'aujourd'hui. Beaucoup rêvent d'un "Yonaoshi", un renouvèlement du monde, mais est-ce possible? Peut-on changer nos comportements? En dépit des apparences et de l'impuissance que beaucoup ressentent, on découvre que le changement est profond. Partout des individus s'activent pour lutter contre l'inertie.Salles et horaires : (clic sur image) au Cinéma des cinéastes.

FALLOUT Hollywood débarqua en Australie en 1959 lorsqu’Ava Gardner et Gregory Peck vinrent tourner à Melbourne Le Dernier Rivage, d’après le roman de Nevil Shute, publié au lendemain du bombardement d’Hiroshima et Nagasaki. L’auteur entendait alerter l’opinion sur le danger d’un monde qui ne contrôlerait plus ni les hommes ni les machines, et le réalisateur américain Stanley Kramer décida de porter ce message sur grand écran. La prolifération nucléaire qui fait alors rage inquiète tout autant Kramer que Shute, mais leur collaboration s’achèvera dans l’amertume. Fallout révèle les coulisses de cette histoire et montre comment le roman et le film résonnent dans le monde post-Fukushima, alors que la prophétie de Shute est en train de se vérifier.Salles et horaires : (clic sur image) au Cinéma des cinéastes.

URANIUM : To Die For Présenté en Première française, "Uranium : To Die For" part au cœur de la République Démocratique du Congo, une enquête sur le marché noir de l’Uranium, de ses dégâts environnementaux aux méandres géopolitiques.
Avec un courage fou, Shany Haziza pénètre les coulisses d’un des marchés noirs les plus dangereux au monde. Décidée à percer certains des mystères entourant le commerce de l’uranium, elle se rend au Congo, pays ravagé par la guerre où nombre de régions sont contrôlées par des milices. Les principales victimes sont les villageois vivant près des mines d’uranium. Un travail journalistique fort sur un sujet brulant.Salles et horaires : (clic sur image) au Cinéma des cinéastes.

HIGH POWER En 1969 la première centrale nucléaire de l’Inde a été ouverte à Tarapur. Dans un élan patriotique émotionnel les paysans locaux ont joyeusement donné leurs terres fertiles. Aujourd’hui, presque cinquante ans plus tard la deuxième génération de ces fermiers patriotiques manifeste à Tarapur afin de pouvoir au moins subvenir à leurs besoins élémentaires. Les ténèbres se sont abattues sur la ville qui fournit l’énergie au pays. Tarapur est loin du merveilleux rêve promis. Ce qui s’est passé à Tarapur au cours de ces longues années peut servir d’alerte au monde entier avant qu’il ne soit trop tard. Sur toile de fond d’un paradis sur terre détruit par la main de l’homme afin de satisfaire son avidité, ce documentaire présente un monde inconnu, une réalité cachée et une nature détruite. Le réalisateur Pradeep Indulkar a obtenu le prix Uranium à Rio de Janeiro en Mai 2013 pour ce film et il sera présent à l’issue de la projection pour parler de son expérience. - Mardi 26 mai, l'Inde en résistance : 2 films à la Clef

GRAND CENTRAL là où les campagnes de publicité d' EDF avaient lamentablement échoué, Rebecca Zlotowski a peut-être réussi à rendre les centrales nucléaires plus "glamour", et les combinaisons des jumpers encore plus roses qu'au naturel. Il ne faut pas s'attendre à ce que les nucléaristes reprochent à cette réalisatrice de jouer sur les peurs, comme ils le font à l'égard des lanceurs d'alerte, car le conseiller technique du film est un homme du rang : Claude Dubout. Un décontamineur bien propre sur lui et probablement aussi à l'intérieur, car il n'aura pas à batailler pour faire reconnaitre un cancer... mais avec eux c'est parfois juste une question de temps. Ce conseiller admet que son employeur cherche de plus en plus à faire de la marge sur la sécurité du personnel, et que ce serait la seule cause d’inquiétude à avoir avec ce genre d'industrie, qu'il encense au passage. Mais à bien focaliser l'attention dans le cœur des centrales, sur des scènes chaudes au propre comme au figuré, ne chercherait-on pas à nous faire oublier que les centres de production électronucléaires rejettent en permanence des substances cancérogènes dans la nature ? - revue de presse : L'EXPRESS Culture. - Le Monde Culture. - Ciné/Débat le 14 février 2014 au cinéma Pandora : Ciné Achères (78).

Dernière semaine de projections dans la capitale, pour THE LAND OF HOPE une œuvre poignante et militante, filmée par le prolifique Sono Sion (Cold Fish, Guilty of Romance), qui plonge le spectateur au cœur du drame, sans pathos ni voyeurisme. Première fiction à évoquer la triple catastrophe de Fukushima, THE LAND OF HOPE suit les conséquences humaines de l’accident nucléaire au sein d’une famille séparée par l’évacuation du territoire contaminé. (clic sur image)

l’École normale supérieure de Paris et les associations participant au projet PSL déchets et recyclage, en partenariat avec l’Association Cinéma Dauphine sont heureuses de vous convier à la projection du documentaire de Michael Madsen INTO ETERNITY une 2é projection aura lieu le 20 mai. Le film : Une première en Finlande, un lieu de stockage permanent de déchets nucléaires est en cours d’installation. Mais comment les entreposer et les isoler de toute forme de vie pendant 100 000 ans ? Informations détaillées : (clic sur image) - Ciné/Débat le 9 février 2014 au Festival : Bobines Sociales

Nouvelles séances à l'affiche sur mars et avril 2013 en région parisienne, pour le film TOUS COBAYES ? de Jean-Paul JAUD - Soirées débat avec les différents protagonistes, l'agenda complet dans le lien suivant. (clic sur image)
Tous cobayes ?

Projection-débat "Essais nucléaires, d'hier à aujourd'hui". film Pouvanaa a Oopa, l’ÉLU DU PEUPLE , avec Marie-Hélène Villierme réalisatrice; Roland Oldham président de l'association Moruroa e tatou; Bruno Barrillot délégué au suivi des conséquences des essais en Polynésie. Entrée libre. (salle / horaires)

Nous avons apprécié le film documentaire indépendant de Hitomi Kamanaka, projeté plus de 550 fois dans l’ensemble du Japon. Il a été présenté lors de deux séances en novembre en région parisienne. Vous trouverez ici notre page avec les liens vers les associations organisatrices. (clic sur image)

Nucléaire la voie du génocide - les coproducteurs solidaires ont permis à Vanessa Escalante de réaliser son prochain film. Avec François Mativet, elle a rejoint en Australie, Michaël ANDERSON, l’un des personnages clés de la culture aborigène, aujourd’hui menacée par l’industrie nucléaire et ses funestes déchets. (clic sur image)

Le maire de Futaba, la bourgade qui abrite les réacteurs 5 et 6 de la centrale de Fukushima Daiichi, revient sur les événements qui l'ont conduit à anticiper l'évacuation de sa population, avant les directives officielles. Mais c'est aussi un témoignage sur les mensonges du passé ayant engendré cette catastrophe et éliminé les perspectives d'avenir. Nuclear Nation a été primé à Berlin en février 2012 (clic sur image)

INTO ETERNITY
Vendredi 17 Novembre 2017

Au Cinéma le Figuier Blance à Argenteuil, la projection sera suivie d'un débat sur la gestion des déchets radioactifs. >☢

Les grands projets inutiles imposés
Il y a un peu de ZAD ici aussi

Actualités sur les résistances aux Grands Projets Inutiles Imposés. >❦

Vigilance Hiroshima-Nagasaki.
6 au 9 août 2017

Actions et jeune pour l'abolition des armes nucléaires >☮

AT(h)OME
le 17 Mai 2017, Paris 5é

Mercredi du Doc - AT(H)OME de Elisabeth Leuvrey, séance suivie d’un débat avec la réalisatrice. >★

Conférence de Shinzo Kimura
Mardi 7 mars 2017

Conférence organisée par le CEJ le département d'études japonaises et l'association Yosomono.net , à l'occasion du 6é anniversaire de l'accident de Fukushima. >☢

Manifestation
Vendredi 6 janvier 2017

Présence d'interpellation devant le ministère de la Défense, pour l'abolition des armes nucléaires >☮

Mon voyage sans fin
le 2 juillet 2016, Paris 3é

Projection à la gallerie librairie IMPRESSIONS >★

200 000 pas à Bure
Dimanche 5 Juin 2016,e

Contre le GP2i CIGÉO, et Après le succès 2015 des “100 000 pas”, nous vous appelons à ce nouveau rassemblement pour marquer notre opposition !. >☢

VALENTINA-TCHERNOBYL,
Du 6 avril au 14 mai 2016, Paris XVIIIe

Pièce de théâtre librement inspirée de « La supplication » de Svetlana Alexievitch, prix Nobel de Littérature 2015. >★

TCHERNOBYL 30 ans
Lundi 25 avril, Paris

Rendez-vous au pont des arts entre le quai Conti et rue Binapar, le lundi 25 avril à 19h avec une bougie, au rassemblement en hommage aux victimes de Tchernobyl >☢

le 33e FIFE à ouvert ses portes
Du 5 au 12 avril 2016, Paris Ile de France

Notre page de sélection sur la thématique du nucléaire et de ses déchets. >★

5 ans depuis Fukushima
Vendredi 11 au lundi 14 mars 2016

Événements commémoratifs en région parisienne. >☢

État d'urgence climatique
Dimanche 29 novembre 2015

En écho à la COP21 : chaînes humaines thématiques entre République et Nation >☮

Village des alternatives.
Les 26 et 27 septembre 2015, Paris République.

Le grand festival des solutions au réchauffement climatique. >✤

Festival EcoZone 2015 Nanterre.
Mardi 5 mai 2015, cinéma, conférence/débat

Courts métrages, conférence et débats autour de Fukushima. >♥

Tchernobyl DAY
Le Dimanche 26 Avril 2015

Commémorations de la catastrophe de Tchernobyl, journée d'action pour la 29é année de la catastrophe atomique. >☢

Mobilisons-nous le 25 avril !
Le Samedi 25 Avril 2015

ICAN France vous invite à vous informer et à soutenir la mobilisation internationale >☮

Fukushima demain chez nous ?
15 Mars 2015

commémoration de la catastrophe de Fukushima, interventions et points d'informations, pauses musicales, projection de visuels d'alerte. >☢

LIBRES projections Paris /IdF
Du 11 au 17 Mars et encore après...

Venez nombreux aux projections du dernier film de Jean-Paul JAUD sur Paris et sa région, toutes les salles et débats en cliquant sur la miniature ci dessus. >♥

Documentaire A2-B-C
Le 15 Janvier 2015, Cinéma la Clef

Documentaire de Ian Thomas Ash sur les conséquences sanitaires de l'accident de Fukushima 1 >☢

Jeûne et présence d'interpellation.
Le 9 Janvier 2015

Action et jeune pour l'abolition des armes nucléaires >☮

Animations Alternatiba COP20
Du 1er au 11 Décembre 2014

Animations et débats en Région Parisienne proposées en parallèle au sommet climatique de Lima. >❦

« NON au "World Nuclear Exhibition" #LeSalonQuiTue ».
Le 10 octobre 2014

Rassemblement de convergence contre les projets hégémoniques des multinationales.>☢

Marche pour le climat.
Le 21 septembre 2014

Deux jours avant le sommet historique des Nations unies sur le changement climatique, des millions de citoyens se mobilisent partout dans le monde >❦

Alternatiba Gonesse
Les 20 et 21 septembre, week-end de lancement

Deux jours de lancement pour le premier village des alternatives en région parisienne >♥

Jeûne-action international.
Du 6 au 9 Aout 2014

4 jours d’actions. À Paris et en province dans le cadre d’une campagne nationale. Sur les sites nucléaires européens. >☮

ILS ARRIVENT !
Les 19 et 20 Juillet 2014

Le Halage du Débat : la tournée d'information sur le projet CIGéo arrive à Paris, venez les accueillir au Trocadéro. >♫

Festival SOLIDAYS
Du 27 au 29 Juin 2014

Nos animations sur le thème principal des déchets nucléaires, dans l'ambiance des concerts Rock. >♫

TCHERNOBYL DAY.
Samedi 26 Avril 2014.

Commémoration de la catastrophe de Tchernobyl, pour ne pas oublier le sacrifice des liquidateurs, et les victimes présentes et à venir survivant dans les territoires contaminés... >☢

FUKUSHIMA 3 ans.
Le 9 Mars 2014.

Rassemblement dans la vallée du Rhin en commémoration des 3 ans de la triple catastrophe de Fukushima. >☢

INTO ETERNITY
Dimanche 9 Février 2014

Dans le cadre du Festival BOBINES SOCIALES, le studio de l'Ermitage propose deux films documentaires, suivis d'un débat sur la gestion des déchets radioactifs. >☢

Marche sur le Fort de Vaujours.
Samedi 8 Février 2014, Coubron (93).

A l'appel du Collectif "SAUVONS LA DHUIS" plusieurs membres de notre association ont rejoint la manifestation de Coubron à Courtry. >♥

FUKUSHIMA : Impasse Sanitaire.
Lundi 20 Janvier 2014.

Les nouvelles lois du gouvernement Abe, punissant les lanceurs d'alerte, rendent encore plus précieux les témoignages indépendants. >♥

Journée ZÉRO nucléaire
Le 12 Octobre 2013

Action internationale de soutien, pour l'arrêt du nucléaire au Japon, en France et partout dans le monde. >♥

La Maison de Bure
Du 23 au 27 Aout 2013

Participation aux activités de la maison de la résistance à la poubelle nucléaire. >❦

Journées Solidays
Du 28 au 30 Juin 2013

Notre animation associative sur le thème des risques nucléaires, dans une ambiance festivalière. >♫

CHERNOBYL DAY
Samedi 27 avril 2013, Paris Montparnasse.

Campagne du réseau : barrons la route à l'uranium, pour la commémoration de la catastrophe de Tchernobyl, interpellations visuelles. >☢

FUKUSHIMA 2 ans après
Vendredi 22 mars 2013.

Soirée de solidarité organisée par Yosomono-net avec buffet et projection de deux courts métrages. >♥

CHAINE HUMAINE 2013
L'action de notre groupe à Opéra

Pour l'arrêt du nucléaire civil et militaire Le 09 mars 2013, à Paris et partout dans le monde. >♥

Prise de la Bastille d'iode No 4
Samedi 12 Janvier 2013

4é rassemblement mensuel : même sans accident grave des témoins nous alertent sur les dangers et les atteintes à la démocratie. >☢

Prise de la Bastille d'iode No 3
Samedi 08 Décembre 2012

3é rassemblement mensuel : des témoignages et des soutiens internationaux. >☢

Prise de la Bastille d'iode No 2
Dimanche 11 Novembre 2012

2é rassemblement menusel, en écho aux grands rassemblements internationaux, dont celui de Tokyo. >☢

Prise de la Bastille d'iode No 1
Samedi 13 Octobre 2012

1er rassemblement menusel, en soutien à la révolution des hortensias au japon >☢

Journées Solidays
Du 22 au 24 Juin 2012

Journées de sensibilisation et d'informations sur les risques nuclèaires dans l'ambiance des concerts rock >♫

Anagramme
25 avril 2012

Déambulation pacifique entre la Place St Michel et Beaubourg. Rencontre avec des gendarmes en tenue de combat. >☢

CHAINE HUMAINE 2012
11 mars 2012

Nous avons affrété quatre autocars pour rejoindre la grande chaîne humaine de la vallée du Rhône. >♥

Village énergie
11 février 2012

Conférences, témoignages et nombreuses rencontres autour des énergies de la transition. >♣

Soutien au femmes de Fukushima
30 octobre 2011

Action symbolique de soutien aux femmes de Fukushima en parallèle avec leur sit in devant le ministère de l'industrie japonais >♥

Manifestation à Rennes
15 Ocotbre 2011

Sous un soleil éclatant, batucadas, cornemuses et binious on rythmé notre marche >♣

Fête de l'Humanité
16/17 et 18 Septembre 2011

Une participation active et enthousiaste pour briser les tabous sur le nucléaire >☢

Ambassade du Japon
31 août 2011

Remise d'une lettre et d'une pétition, avec le Collectif des irradiés. >✿

Concert SOS Racisme
14 Juillet 2011

Une ambiance festive à ne pas manquer, pour échanger avec les autres associations, et toucher un public ouvert. >♥

Arrestations près du meeting Areva
08 Juillet 2011

La police nationale retient sans motifs, pendant plusieurs heures dans les commissariats de Saint-Denis et d'Aubervilliers, plus de 20 personnes. >☢

Journée d'action internationale
11 juin 2011

Des milliers de personnes ont défilé jusqu'au parvis de l'Hôtel de Ville, pour écouter les intervenants d'associations, de syndicats et de partis politiques. Tables de presse, animations, concerts ont fait de cet événement plus qu'une manifestation. >☢

Pour la transparence
30 avril 2011

Notre marche a réuni plus de 400 personnes. La tribune s'est tenue Place de la Bastille, puis le cortège s'est dirigé vers l'ASN. Un die-in a clôturé la manifestation. >☢

Chaîne humaine citoyenne
10 avril 2011

Autour de la pyramide du Louvre, plus d'une centaine de sympathisants sont venus signifier leur soutien au peuple japonais face à l'horreur nucléaire. >♥

Veillée de soutien
13 mars 2011

Une appel citoyen spontané a réuni plus de 200 personnes sur l'esplanade du Trocadéro à la suite de l'accident de Fukushima. >♥